En 2017, seulement 3,7 % des nouveaux retraités recevaient la rente maximale…

Voici un résumé du régime en quelques lignes.

Le régime est public et obligatoire ;

Vous devez cotiser si vous avez 18 ans et plus et déclarez plus de 3 500 $ en revenu ;

En 2020, la cotisation maximale est atteinte lorsque vous déclarez 58 700$ de revenu pour la portion du régime de base

Une augmentation à long terme de 1 % du taux de cotisation est prévue (augmentation étalée sur une période de 5 ans).

Le régime de base remplace actuellement environ 25% des revenus sur lesquels vous avez cotisé si vous demandez votre rente de retraite à 65 ans.

À partir de 2024, un taux de cotisation supplémentaire de 4 % est prévu pour ceux qui gagnent au-delà de 55 900 $, i.e. entre 55 900 $ et 63 700 $.

Le but: Financer le taux de remplacement du revenu qui passera graduellement de 25 % à 33,33 %.

Le montant maximum recevable est de 1 177,30 $ par mois à 65 ans en 2020.

Pour être admissible à la rente de retraite, vous devez être âgé d’au moins 60 ans et avoir suffisamment cotisé au Régime des rentes du Québec.

 

D’entrée de jeu, ne sous-estimez pas votre espérance de vie. Saviez-vous que votre espérance de vie à la naissance chez l’hommes est de 79,9 ans et chez la femme de 84 ans ?

Mais encore plus important, saviez-vous que si vous traversez la barre de vos 65 ans, votre espérance de vie augmente ? En effet, chez l’homme, elle passe à 84,3 ans et chez la femme elle passe à 87,1 ans.

Ainsi donc, supposons une femme qui a débuté sa carrière à l’âge de 23 ans et qui prend sa retraite à 55 ans. Au final, force est de constater qu’elle pourrait passer autant de temps à la retraite (87 – 55 = 32 ans) qu’à sa période de vie active (55 – 23 = 32 ans).

La plupart des experts s’entendent pour dire que bon nombre d’individus devraient attendre jusqu’à 70 ans avant de réclamer leurs rentes du Régime des rentes du Québec (RRQ).

J’aime bien dire qu’en finance, en planification, il n’y a pas de réponse parfaite. C’est souvent du cas par cas. Comme indiqué plus haut, ne sous-estimez pas votre espérance de vie. On a pu être frappé par le décès d’un proche, mais il faut malgré tout rester réaliste. Vous avez 25 % de probabilité d’être encore en vie à 95 ans!

Vous pourriez aussi être porté à vous dire : « on a seulement qu’une vie à vivre et aussi bien en profiter pendant que nous sommes en santé ». En effet, cette affirmation peut faire partie de votre réflexion face à votre prise de décision.

À cela, j’aimerais vous parler ici de votre ennemi numéro 1 en tant que retraité, et j’ai nommé l’inflation. Il s’agit ici de la hausse générale des prix.

Le problème du retraité typique : il fait face à une inflation faible mais constante et seulement certains de ses revenus sont indexés.

Ainsi, Il faut absolument savoir quelle source de revenu est indexée à l’inflation avant de prendre sa retraite.

Vous l’aurez deviné, la Régie des rentes du Québec est indexée à l’inflation. Ne négligez pas cet aspect. Il est primordial dans une planification de retraite. La RRQ est donc un revenu fiable, sécuritaire et indexé.

Là où le bât blesse, est lorsque l’on décide de demander notre rente avant l’âge officiel établi à 65 ans.

  • Le facteur d’ajustement demeurera à 0,5 %par mois pour une personne qui reçoit une rente très faible, mais il atteindra jusqu’à un maximum de 0,6 % pour une personne qui reçoit la rente maximale. (Donc, une diminution variant entre 30 % et 36 %)

Par contre, l’inverse est aussi vrai et voir davantage payant.

  • Si vous avez 65 ans ou plus, la rente sera augmentée de 0,7 % pour chaque mois écoulé depuis votre 65eanniversaire jusqu’à un maximum de 42 % à 70 ans.

Depuis la modification des ces pourcentages qui a débuté en 2014, il est important de savoir que le point mort entre le fait d’avoir attendu vos 65 ans versus avoir demandé votre rente à 60 ans, est passé de 79 ans à 74 ans. Autrement dit, dorénavant, si vous survivez à vos 74 ans, vous serez alors perdant monétairement dû au fait d’avoir demandé votre rente à 60 ans au lieu de vos 65 ans.

La question : Quel est le capital nécessaire pour compenser le montant de la RRQ pendant le report de ma rente à 65 ans suivant un taux d’actualisation (indexation) de   2 % ? La réponse : 41 795 $.

Si vous avez cette somme, n’en vaut-il pas la chandelle d’attendre à vos 65 ans et ainsi vous procurer une pleine rente fiable, sécuritaire, indexée et à vie ?