Et si un jour cela nous arrivait?

//Et si un jour cela nous arrivait?

Le concept d’épargne santé est une assurance maladie grave qui donne une somme forfaitaire non imposée si on a une maladie grave importante.

 

L’origine remonte en 1983 quand le Dr. Marius Bernard a exécuté une transplantation cardiaque pour son frère en Afrique du Sud et que celui-ci a survécu. Il existe trois types d’assurance :

1) l’assurance vie : celle qu’on laisse pour nos héritiers et bénéficiaires.

2) l’assurance invalidité : celle qui remplacera notre revenu advenant une invalidité totale ou partielle.

3) l’assurance maladies graves : celle qui versera une somme forfaire non imposable advenant une grave maladie couverte par le contrat.

 

C’est pourquoi nous appelons celle-ci une épargne santé car une prestation, nous sera versée si on survit pour une période de 30 ou 90 jours dépendant de la maladie. Les temps ont changé depuis 30 ans. Les gens misent sur leur santé, ne fument presque plus, mangent bio. Mêmes dans les gymnases, il y a des défibrillateurs si on a un problème cardiaque.

Car l’important est de survivre à cette maladie et les $$$ serviront pour prendre du temps pour soi, payer les frais médicaux supplémentaires, engager une infirmière, réaménager la résidence… Les 25 maladies couvertes dépendent du type de contrat choisi. En effet, si on prend une protection de base 4 maladies qui totalisent 92% des réclamations sont incluses : cancer, crise cardiaque, ACV, pontage.

 

Mais si on choisit la protection élargie plusieurs autres maladies importantes s’ajoutent telles : Alzheimer, parkinson, perte d’autonomie, surdité, coma, perte de la parole etc.

Il est important d’ajouter à votre protection la clause de remboursement des primes du vivant ou au décès. Si heureusement on n’est pas touché par une des maladies, la totalité de vos primes seront remboursées en cas de décès ou de notre vivant à l’échéance du contrat ou de la date choisie. On n’a perdu que l’intérêt de notre argent (qui n’est pas très élevé ces temps ci).

 

Une maladie grave telle le cancer ou la crise cardiaque entraîne un choc financier ou émotionnel qui a de graves conséquences. Mais avec la somme forfaitaire cela nous donne le choix de payer des frais supplémentaires, de prendre un repos de notre travail plus long ou de se faire soigner au privé ou ailleurs.

Autrement dit, par ce concept d’épargne santé, on se choisit.

Par | 2015-11-11T21:07:51+00:00 novembre 11th, 2015|Conseil du spécialiste|